Pneus Continental à Québec

Les Pneus Continental à Québec

Le 8 octobre 1871

L’entreprise Continental-Caoutchouc- und Gutta-Perchaest fondée à Hanovre, en tant que S.A.R.L. (Société par actions à responsabilité limitée). La production à l’usine principale de la rue Vahrenwalder inclut les produits de caoutchouc souple, les tissus caoutchoutés, les pneus tout caoutchouc pour vélos et voitures.

1882

Le cheval cabré est adopté en tant que marque de commerce.

1892

Continental est la première entreprise allemande à fabriquer les pneus gonflables pour vélos.

1898

La production de pneus automobiles gonflables sans sculpture débute à Hanovre-Vahrenwald.

1900

Le premier dirigeable LZ 1 est muni de matériau de ballon Continental afin de sceller les sacs gazéifiés.

1901

La première voiture Daimler, portant le nom de Mercedes, remporte une victoire sensationnelle sur pneumatiques Continental durant la course automobile Nice-Salon-Nice.

1904

Continental présente le premier pneumatique automobile à sculpture.

1905

Continental produit les pneumatiques antipatinages rivetés, les précurseurs des pneus à crampons d’acier.

1907

La première édition de l’Atlas Routier de Continental pour automobilistes et motocyclistes est publiée.

1908

Continental invente la jante démontable pour berlines – une innovation remarquable sauvant temps et efforts lors du changement de pneu.

1909

Des échantillons de caoutchouc synthétique développés aux laboratoires Bayer sont vulcanisés et transformés avec succès chez Continental, devenant les premiers pneumatiques d’essai.

Louis Blériot, le pionnier de l’air, a écrit une page de l’histoire en franchissant le premier la Manche par voie aérienne. Le matériau Continental Aeroplan recouvre le fuselage et les ailes de son avion.

1912

L’érection d’un édifice administratif conçu par l’architecte Peter Behrens voit le jour sur la rue Vahrenwalder. En 1986, l’édifice est acheté par le conseil municipal de Hanovre afin d’y emménager un centre technologique.

1914

Triple victoires pour les Daimlers munies de pneus Continental au Grand Prix de France.

1921

Le 50e anniversaire de Continental est aussi sa reconnaissance d’être la première entreprise allemande à mettre sur le marché le pneu câblé. La toile raide tissée de lin est donc remplacée par la toile de câbles de fibre plus malléable. Les premiers pneumatiques géants sont manufacturés chez Continental et remplacent les pneus pleins installés sur les véhicules commerciaux jusqu’à présent.

1926

Le noir de carbone est utilisé comme filtre de renforcement afin d’apporter plus de résistance à l’usure et le vieillissement ainsi que sa couleur caractéristique.

1928/29

Le regroupement des grandes entreprises de l’industrie du caoutchouc allemand les unifiant sous le nom de Continental Gummi-Werke AG. La prise de contrôle des usines de Hanovre-Limmer et Korbach/Hesse.

1932

Continental met sur le marché le collage de métaux-caoutchouc sous la marque de commerce déposée Continental Schwingmetall. Son utilité est d’isoler les vibrations et les bruits lors du support des moteurs.

(Les Pneus Continental à Québec)

1935-40

Les victoires de courses ininterrompues des autos Mercedes et Auto-Union munies de pneus de courses Continental font la une. Quatre victoires consécutives du Grand Prix allemand, quatre succès à la course Tripoli nord africaine, trois en Italie, et une multitude de records de vitesse aident les pilotes tels Carraciola, Rosemeyer et Stuck à parvenir aux honneurs internationaux.

1936

Le caoutchouc synthétique est introduit au procédé de fabrication pneumatique.

1938

La pierre angulaire est posée pour l’usine pneumatique de Stöcken, Hanovre.

1943

La demande de brevet pour pneus sans chambre à air est déposée.

1945

De lourds dommages par bombardement aux usines de Hanovre-Vahrenwald et Korbach. Le  gouvernement militaire britannique accorde la permission de reprendre la production aux usines de Hanovre dès juin 1945.

1951

La production de la bande transporteuse de câbles en acier débute.

1952

Continental ajoute les pneus M+S pour conduite hivernale à sa gamme de pneus conventionnels.

1951-55

En étroite collaboration avec Daimler-Benz et Porsche, Continental répète ses réussites d’avant-guerre sur la piste. Au volant de voitures munies de pneus Continental, les coureurs automobiles tels Karl Kling, Stirling Moss et Juan Manuel Fangio gagnent le Carrera Panamericana 1952 et le Grand Prix de France, d’Angleterre, de Hollande et d’Italie.

1955

Au début de l’année, Continental est la première entreprise allemande à fabriquer les pneus sans chambre à air.

Continental est aussi la première à développer les ressorts pneumatiques pour camions et autobus.

1960

La production en série de pneus radiaux débute.

1961

Achèvement de l’usine à Dannenberg, Allemagne. La production initiale comporte des composants en plastique pour l’industrie automobile.

1964

Construction d’une usine de pneus à Sarreguemines, France (photo à droite). Une usine pour produits industriels est construite à Northeim, Allemagne.

1967

Ouverture de la piste d’essai Contidrom aux abords de Lüneburg Heath. En 1994/95, les installations ont presque doublé afin de permettre la construction de nouvelles pistes, incluant un parcours de maniabilité de 3,8 kilomètres pour voitures de haute performance. En 2001, un parcours de 3,7 kilomètres est ouvert pour l’auscultation des bruits.

1971

Les plus grandes installations de production de boyaux ont souche à l’usine de Korbach. L’entière production de boyaux est transférée de Hanovre à Korbach.

1972

Continental met sur le marché le pneu d’hiver ContiContact sans crampons.

1974

Continental est le premier manufacturier à approvisionner l’industrie automobile européenne de guêtres de polyuréthane extrudées-soufflées.

(Les Pneus Continental à Québec)

1976

À Northeim, une des plus grandes chaînes européennes de production de bandes transporteuses voit le jour.

1978

L’achat de Techno-Chemie, à Francfort, un des plus grands manufacturiers de têtes d’accouplement allemands.

1979

Prise en charge des opérations pneumatiques européennes d’Uniroyal Inc., USA, élargissant le rayon d’actions de Continental en Europe. (photo: Aachen plant)

1983

Les supports hydrauliques Continental – éléments spéciaux à paliers servant à amortir les vibrations et bruits des moteurs – sont fabriqués en série pour l’industrie de l’automobile.

1985

Prise en charge des opérations pneumatiques de l’entreprise autrichienne Semperit.

1987

Acquisition du manufacturier pneumatique nord-américain General Tire, Inc. L’entreprise opère sous le nom Continental Tire North America, Inc., depuis 2001.

1989/90

Une coparticipation voit le jour avec l’entreprise portuguaise Mabor, visant la production de pneus à Lousado. 1993 amène la prise en charge complète des activités pneumatiques et d’une usine produisant le câblé textile.

1991

Les opérations de productions industrielles se réorganisent sous la marque commune ContiTech.

Grâce à ses pneus ContiEcoContact, Continental est le premier manufacturier à mettre en marché un pneu de tourisme écologique.

1993

La participation majoritaire dans l’entreprise tchèque Barum comprend une usine pneumatique pour véhicules de tourisme et commerciaux ainsi qu’un réseau de concessionnaires avec 50 points de vente.

Présentement, Continental inclut plus de 2000 détaillants et franchises répartis sur 18 pays européens, en plus de multiples concessionnaires de vente au détail, tel Vergölst.

Benecke-Kaliko AG s’intègre à la division ContiTech. On y retrouve les produits de cuirette et revêtement.

1994

Une coparticipation entre ContiTech et l’entreprise slovaque Vegum, visant la production de profilés caoutchouc pour l’industrie automobile européenne. En 1996, l’entente s’élargit pour inclure les produits moulés.

(Les Pneus Continental à Québec)

1995

La division des systèmes automobiles est établit afin d’intensifier les affaires pertinentes à l’industrie automobile.

1997

Continental présente ISAD (démarreur, alternateur, amortisseur intégrés) pour lequel elle reçoit le prix German Industry Innovation. ISAD est une technologie clé qui réduit la consommation de carburant et remplace le démarreur et la génératrice avec une seule pièce.

1998

Acquisition d’un ensemble de freinage et châssis d’une entreprise américaine, dont le noyau est Alfred Teves GmbH à Francfort. Continental Teves et ses opérations mondiales sont intégrées à la division des systèmes automobiles.

1998/99

Continental renforce sa position de fabricant mondial de pneus avec des sites en Argentine, au Mexique, en Afrique du Sud et en Slovaquie.

D’autres étapes sont franchies vers l’internationalisation des opérations de ContiTech au Brésil, au Chili, au Mexique (photo) et en Hongrie.

2000

Une nouvelle usine pour la fabrication de pneus de tourisme voit le jour à Timisoara, Roumanie. (photo)

Continental et Nisshinbo établissent une nouvelle coparticipation (Continental Teves Corporation) dans le domaine des systèmes de freinage et châssis pour les marchés japonais et koréen.

2001

Une participation majoritaire de deux entreprises japonaises est acquise, entreprises fabriquant des composants pour l’actionnement des freins et des freins à disques.

ContiTech acquiert 51 % des parts d’une entreprise chinoise fabriquant des systèmes de boyaux pour climatiseurs et servodirections.

Continental accroît ses activités au sein du marché grandissant de l’électronique automobile en acquérant le spécialiste de l’électronique Temic. (photo : Nuremberg plant) L’entreprise est intégrée à la division des systèmes automobiles.

2002

Continental et Bridgestone s’unissent pour le développement des pneus à affaissement limité. Le but est d’instaurer une norme mondiale pour les systèmes de pneus à affaissement limité installés sur jantes conventionnelles.

Inauguration de la nouvelle usine ContiTech pour la production des systèmes de boîtes de vitesse en Roumanie et une en Turquie, le résultat étant une capacité accrue pour les systèmes de ressort pneumatique.

Afin d’intensifier ses activités pneumatiques avec les constructeurs d’automobiles japonaises, Continental et Yokohama établissent une coparticipation 50/50.

2003

Continental affirme sa position dans la région ANASE et l’Australie en établissant une coparticipation avec le conglomérat malaisien Sime Darby Berhad. L’entreprise, exploitant sous le nom de Continental Sime Tyre Sdn. Bhd., opère deux usines de pneumatiques en Malaisie.

ContiTech instaure une coparticipation pour la production de soufflets pneumatiques en Korée.

2003

Voici le ContiSportContact 2 Vmax, le premier pneu de tourisme mondial homologué pour des vitesses jusqu’à 360 km/h.

2004

Continental élargit sa base de production en Roumanie avec l’ouverture d’une usine pour le montage d’électronique automobile – avec un centre de R. et D. sur place – à Sibiu ainsi qu’une installation de fabrication pour systèmes de climatisateurs à Timisoara.

Continental acquiert le commerce de capteurs de roues d’une entreprise japonaise avec des opérations manufacturières en Chine.

2004

Inauguration d’une nouvelle usine au Mexique pour la production de composants de freins.

Prise de contôle de Phoenix AG. Avec la fusion de cette dernière et ContiTech, le plus grand spécialiste mondial en technologie de caoutchouc et de plastiques évolue.

2005

Collaboration avec ZF Friedrichshafen pour le développement commun et la commercialisation de la technologie de véhicules hybrides.

2006

La production d’étriers de frein débute à la nouvelle usine de Zvolen, Slovaquie, et de pneus de tourisme, camionnettes et véhicules commerciaux à Camacari, Brésil.

ContiTech acquiert un fabricant danois de courroies pour boîtes de vitesse avec installations de production au Danemark, en Chine, en Korée et en Inde.
Continental acquiert le commerce d’électronique automobile de la compagnie Motorola, Inc. La nouvelle entité est intégrée à la division des systèmes automobiles, incluant les opérations de Motorola dans les domaines en pleine croissance des commandes, capteurs, électronique et de la télématique, avec des usines en Amérique du Nord, au Japon, en Chine, au Mexique, en France, au Royaume Uni et en Allemagne.
2007

Avec la prise de contrôle de Siemens VDO Automotive AG, Continental la plus importante acquisition de son histoire. Continental atteint les hautes sphères des fournisseurs de produits automobiles mondiaux. En même temps, la société assure sa position dans les marchés d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie.

Les divisions de pneu et ContiTech accroissent leur participation sur les marchés de l’Europe centrale et de l’Europe de l’est. Continental obtient une majorité des actions de Matador Rubber s.r.o., Slovaquie.
2009

Un jalon dans la croissance de Continental en Chine et en Asie : Ouverture du nouveau siège social en Asie et du centre de recherche et développement à Shanghai.

 

2011

Continental ouvre sa première usine de pneus en Chine

2011

Continental dispose les assises d’un nouveau centre de recherche et développement à Singapour.
Présentement : Continental se classe parmi les cinq plus importants fournisseurs de produits automobiles dans le monde et détient la deuxième place en Europe.

By | 2018-04-04T08:23:06+00:00 janvier 27th, 2016|Nouvelles|0 Comments

About the Author: