Les Pneus Continental à Québec

Le 8 octobre 1871

L’entreprise Continental-Caoutchouc- und Gutta-Perchaest fondée à Hanovre, en tant que S.A.R.L. (Société par actions à responsabilité limitée). La production à l’usine principale de la rue Vahrenwalder inclut les produits de caoutchouc souple, les tissus caoutchoutés, les pneus tout caoutchouc pour vélos et voitures.

1882

Le cheval cabré est adopté en tant que marque de commerce.

1892

Continental est la première entreprise allemande à fabriquer les pneus gonflables pour vélos.

1898

La production de pneus automobiles gonflables sans sculpture débute à Hanovre-Vahrenwald.

1900

Le premier dirigeable LZ 1 est muni de matériau de ballon Continental afin de sceller les sacs gazéifiés.

1901

La première voiture Daimler, portant le nom de Mercedes, remporte une victoire sensationnelle sur pneumatiques Continental durant la course automobile Nice-Salon-Nice.

1904

Continental présente le premier pneumatique automobile à sculpture.

1905

Continental produit les pneumatiques antipatinages rivetés, les précurseurs des pneus à crampons d’acier.

1907

La première édition de l’Atlas Routier de Continental pour automobilistes et motocyclistes est publiée.

1908

Continental invente la jante démontable pour berlines – une innovation remarquable sauvant temps et efforts lors du changement de pneu.

1909

Des échantillons de caoutchouc synthétique développés aux laboratoires Bayer sont vulcanisés et transformés avec succès chez Continental, devenant les premiers pneumatiques d’essai.

Louis Blériot, le pionnier de l’air, a écrit une page de l’histoire en franchissant le premier la Manche par voie aérienne. Le matériau Continental Aeroplan recouvre le fuselage et les ailes de son avion.

1912

L’érection d’un édifice administratif conçu par l’architecte Peter Behrens voit le jour sur la rue Vahrenwalder. En 1986, l’édifice est acheté par le conseil municipal de Hanovre afin d’y emménager un centre technologique.

1914

Triple victoires pour les Daimlers munies de pneus Continental au Grand Prix de France.

1921

Le 50e anniversaire de Continental est aussi sa reconnaissance d’être la première entreprise allemande à mettre sur le marché le pneu câblé. La toile raide tissée de lin est donc remplacée par la toile de câbles de fibre plus malléable. Les premiers pneumatiques géants sont manufacturés chez Continental et remplacent les pneus pleins installés sur les véhicules commerciaux jusqu’à présent.

1926

Le noir de carbone est utilisé comme filtre de renforcement afin d’apporter plus de résistance à l’usure et le vieillissement ainsi que sa couleur caractéristique.

1928/29

Le regroupement des grandes entreprises de l’industrie du caoutchouc allemand les unifiant sous le nom de Continental Gummi-Werke AG. La prise de contrôle des usines de Hanovre-Limmer et Korbach/Hesse.

1932

Continental met sur le marché le collage de métaux-caoutchouc sous la marque de commerce déposée Continental Schwingmetall. Son utilité est d’isoler les vibrations et les bruits lors du support des moteurs.

(Les Pneus Continental à Québec)

1935-40

Les victoires de courses ininterrompues des autos Mercedes et Auto-Union munies de pneus de courses Continental font la une. Quatre victoires consécutives du Grand Prix allemand, quatre succès à la course Tripoli nord africaine, trois en Italie, et une multitude de records de vitesse aident les pilotes tels Carraciola, Rosemeyer et Stuck à parvenir aux honneurs internationaux.

1936

Le caoutchouc synthétique est introduit au procédé de fabrication pneumatique.

1938

La pierre angulaire est posée pour l’usine pneumatique de Stöcken, Hanovre.

1943

La demande de brevet pour pneus sans chambre à air est déposée.

1945

De lourds dommages par bombardement aux usines de Hanovre-Vahrenwald et Korbach. Le  gouvernement militaire britannique accorde la permission de reprendre la production aux usines de Hanovre dès juin 1945.

1951

La production de la bande transporteuse de câbles en acier débute.

1952

Continental ajoute les pneus M+S pour conduite hivernale à sa gamme de pneus conventionnels.

1951-55

En étroite collaboration avec Daimler-Benz et Porsche, Continental répète ses réussites d’avant-guerre sur la piste. Au volant de voitures munies de pneus Continental, les coureurs automobiles tels Karl Kling, Stirling Moss et Juan Manuel Fangio gagnent le Carrera Panamericana 1952 et le Grand Prix de France, d’Angleterre, de Hollande et d’Italie.

1955

Au début de l’année, Continental est la première entreprise allemande à fabriquer les pneus sans chambre à air.

Continental est aussi la première à développer les ressorts pneumatiques pour camions et autobus.

1960

La production en série